Le gouffre de Helm

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le gouffre de Helm

Message par Katara le Jeu 13 Mar - 12:25

Helmiy a écrit:Personnage :

Nom : Inconnu
Prénoms : Elle se fait appelée Helmiy, le prénom complet vous ne le saurez jamais.
Surnom : Gamine, la rougeotte, le gouffre de helm (grande buveuse), la grincheuse, l'emmerdeuse..
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Taille : 1,65m
Race : Humaine
Concept : Voleuse humaine caractérielle et souvent exécrable, a une passion pour les dagues bien aiguisées, adepte de beuveries en tout genre et de jeux de boisson.



Signes particuliers :


Ses manies : Aiguiser ses dagues où bon lui semble. Tapoter du bout des ongles le comptoir de la taverne lorsqu’elle attend sa commande agacée ou impatiente. Elle ricane souvent de manière moqueuse ou part provocation.
Dans le passé, grande buveuse de rhum et parfois de bière à présent repentie, elle a un gros penchant pour le jus de melon afin de remplacé l’alcool durant son service, mais reste une grande amatrice de rhum et continue de picoler de temps en temps avec ses compagnons de beuverie les jours ou elle ne travail pas. Elle a pour habitude aussi de s’adosser pied contre un mur observant de sous sa capuche en dehors des tavernes. Elle porte une cicatrice sur le flanc droit de sa hanche à sous la poitrinee, une autre au bas du ventre, une brulure à l'omoplate droite, une à la cuisse droite suite à un impact de balle et une dernière a l'épaule gauche, impact d'une balle également. Vous l'a verrez souvent jouer avec un petit moa sculpté en bois qu'elle fait glissé entre ses doigts accoudée dans une taverne, symbole de son passé qui l'aide à se souvenir d’où elle vient.


Apparence :

Helmiy est fine, élancée et habile. Elle a les cheveux auburn et les yeux bleu. Séduisante mais n’en jouant pas, elle n’a aucune conscience de  l’attirance qu’elle peut provoquer et s’en moque éperdument. En service, elle porte une capuche dès qu’elle parcourt les ruelles ou les villes escortant ses patrons. Elle porte sa tenue de combat et son masque ou encore une tenue normale mais ne se sépare jamais de ses dagues et de ses flingues même en dehors de ses horaires de service. Vous pouvez voir autour de son cou un coquillage pendentif qui s'illumine légèrement la nuit, le tout étant tenue par une petite ficelle de cuir noir. Elle porte également un bracelet décorés de plume et de gris gris portant une inscription cravée a l'intérieur " La souris ".


Psychologie :

Helmiy est caractérielle, indisciplinée, moqueuse et taquine. Parfois cruelle et sans pitié, elle a appris néanmoins, au sein de la maisonnée à changer certaines choses. Elle reste toujours elle-même mais avec plus de diplomatie et de tact comme tente de le lui apprendre son entourage et son Patron. Torturée par son passé et ses actes dont elle n’est pas fière, Helmiy tente de se racheter une conduite en aidant à présent le peuple et ce même en dehors de son travail en tant que garde. N’ayant aimé et connu qu’un seul homme et ayant eu le cœur brisé elle reste insensible a toute avance et déteste plus particulièrement les femmes adultères ou les concubines. De nature méfiante, elle porte la main à ses flingues dès qu'elle sens qu'elle-même ou un proche est en danger.



Histoire :


Fille illégitime d’un ministre du promontoire Divin, Helmiy est probablement née dans une ferme aux abords de la ville ou elle a grandit seule auprès de sa mère, simple femme du peuple, jusqu’à ses douze ans. Sa mère ayant été une maîtresse du ministre parmi tant d’autres, elles furent abandonnées et reniées par ce dernier. Lorsqu’Helmiy eu douze ans, sa mère ayant rencontré un homme violent désagréable et les battant toutes les deux..entre autres choses, Helmiy prit la fuite et erra dans la ville.

Grandissant ainsi parmi les débris de la société, les voleurs, mécréants et autres assassins en tout genre, son habilité et sa finesse ainsi que son esprit tactique lui vallent d’être encore en vie aujourd'hui. Adolescente elle est prise sous l'aile d’une guilde de voleurs qui lui apprend à se battre, à observer à cambrioler, à épier, à filer et même à tuer faisant d’elle plus tard à l’âge de 19 ans une mercenaire et une chasseuse de prime redoutable et efficace.
A l’âge de vingt ans suite à un évènement elle décide de se mettre à son propre compte avec ses propres règles, dont le fait de tuer ou de voler n’en fera elle l’espère, plus partie. Elle continue ainsi à flâner de taverne en taverne tombant dans l’alcool, les beuveries et bagarre en tout genre. Elle accepte quelque petit boulot dans la ville qu’elle mène a bien sans voler ni tuer et ce jusqu’à sa rencontre avec le Duc Angus et sa Dame, Felaine Ferdrael.
Helmiy sait à présent comment faire la part des choses, elle donne sa confiance très rarement, difficilement et au compte goutte, pour ses amis ou pour ceux à qui elle l’accorde elle donnerait sa vie. Avec les autres elle reste fidèle à elle-même, exécrable caractérielle et désagréable. Helmiy n’a qu’une seule personne sur qui compter et en qui elle a une confiance totale, Aldrick avec qui elle partage, rire, co-location, complicité et confidence, il est le seul à voir la facette d’elle que personne ne connait ni même s’en douterai, il est le seul a tout savoir en détails sur sa vie et son vécu, Aldrick l’ayant connu dans sa période la plus sombre lors de ses beuveries et la non maitrise de sois, il est aujourd’hui,  le seul à savoir la comprendre, la calmer, l’aider ou la sermonner si besoin, il est son équilibre et vous pourrez constater aisément le caractère différent d'helmiy lorsqu'il est avec elle ou non. Néanmoins, elle reste très docile et obéissante envers ses patrons part amitié et respect envers eux et leurs œuvres au sein du peuple. Elle a également des amis fidèle qui apprennent a la connaitre de jour en jour a qui elle parle se confie mais en gardant toujours une réserve, elle n'entrera jamais dans les détails avec eux sur les blessures les plus profondes. Elle se force avec les nobles amis du Duc à être le plus correct et respectueuse possible, ceci lui demandant un effort presque surhumain à chaque fois. Vivant dans Salma Elle pratique de petit job en dehors, pour économiser à des fins personnel, comme l’aide qu’elle offre à l’aubergiste André qui l’a hébergé. Elle aide bénévolement l'orphelinat de Salma allant jouer régulièrement avec les enfants et leur apportant des friandises.
Vous l'a trouverez souvent à la cabane de sheamoor durant ses temps libre, avec les gosses ou ses compagnons de soirée au coin du feu.



Ce que l'on dit d’elle :


Felaine Ferdrael :[/b] Cabocharde ! *éclate de rire* Mais elle a très bon fond. N'allez pas trop la titiller ceci dit.

Eskilan Alto : *ricane* Attends qu'elle apprenne que tu poses des questions sur elle, tu va entendre parler du pays toi! Une fille avec autant de cœur que de caractère et qui s'efforce d'être quelqu'un de bien. File droit et elle est géniale. Bah autrement... *ricane de nouveau*

Rouge : Bah quoi ? Fous-moi la paix avec tes questions t'as qu'à aller lui d'mander, t'aura la réponse ou une baffe dans la gueule.

Astegal Kote : *d'un air mystérieux* La couleur est une indication.

Aldrick Clegane: J'vais trop faire de compliments, et tout le monde va m'envier et se ruer sur elle, j'préfère rester discret, et toi le curieux t'en approche pas d'trop près, elle a la gâchette facile.


Dernière Nouvelle :

Helmiy sombre actuellement dans son propre gouffre, torturée par son passé qui l'a rattrape et lui manque, étant sur le point de perdre son équilibre et sa raison de vivre et de s'améliorer (Aldrick) elle a erré un temps au promontoire, redevenant exécrable, violente, égotiste et buvant du rhum sans se maitriser. Désireuse de passer à autre chose et de peut être trouver sa réel voie, elle décide de prendre un temps sabbatique et s'enfuie à l'arche son sac à dos rempli de ses joujoux sur le dos, ne laissant aucune trace derrière elle ni pour ces amis ni pour ses patron ou presque, Felaine lui écris parfois des courrier qu'elle réceptionne au bar de la plage. Helmiy attend encore et toujours des nouvelles d'Aldrick et reste sur ses gardes convaincue que le Duc a surement envoyé quelqu'un l'a chercher pour s'assurer qu'elle va bien ou peut être même l'a ramener de force. Elle ne pense pas lâcher totalement la maisonnée pour autant, aimant leurd entrainements, désireuse d'apprendre, leur amitié et étant redevable envers eux de ce qu'ils ont fait pour elle. Néanmoins....


L'assaut des Pirates et la fougère :

Helmiy rencontre un sylvaris, Sap, étant en galère elle chipote pas trop et prend le temps de lui parler, chose très rare, il lui propose un boulot un toit mais lui fait passer un petit test avant de l'emmener avec lui au QG des pirates. Helmiy y découvre une famille se rapprochant un peu plus de certains que d'autre, elle reste méfiante et à du mal à accorder sa confiance. Tout de fois, elle a fait l'effort de déballer pendant deux heures qui elle est et son passé ou du moins une grosse partie..au Chef Djura qui a su l'a rassurée et la mettre en confiance très vite, bizarrement, il faut dire que peu rassurée d'être avec des pirates elle c'est surtout dit qu'il valait mieux tout dire et rien cacher au chef si elle voulait ne plus trainer seule a l'arche. Elle le trouve complètement barré, intriguant mais ça lui plait, il a su toucher des points sensible qui l'ont chamboulée et ça c'est pas facile. Elle devient proche de Sap et de Galardan à qui elle a collé une droite, blessée à son bras et à sa main droite souvenir de ces deux rencontres.

Elle a fait la rencontre de l'Artiste et de sa compagne, elle est visiblement intriguée et ravie de l'expérience étrange mais jouissive qu'elle a vécu sur leur navire lors d'un retour de l'arche jusqu'au QG.

Helmiy à donc choisi la liberté avec un grand L et évolue donc dans cette nouvelle famille, qui semble être plus proche de ce qu'elle est, pouvant rester elle même à chaque instant, elle évolue à petit pas ne se dévoilant pas trop ou du moins pas à tout le monde, ce concept de famille étant nouveau pour elle, elle ne sait pas encore si elle pourra s'y faire un jour ou non bien qu'elle s'y sente bien depuis trois jours. Ses pensée allant toute fois toujours pour ses amis de la maisonnée et pour l'amour de sa vie qui ne semble pas la chercher pour l'instant étant peut être en mission  ou en voyage....

News

Un nouveau présent :

Helmiy porte autour de son cou un présent qu'elle a reçue dernièrement : un collier en platine portant un pendentif également de platine, orné d'un papillon comme fait en dentelle de se métal et dont le corps semble être d'une améthyste taillée en longueur, très délicat, discret et de grande valeur. Ce collier devient glacial a l'approche de n'importe quel poison ou drogue.

Elle a donc retiré l'ancien collier qu'elle portait, orné d'un coquillage lumineux, souvenir de son lien avec Aldrick, elle l'aura remis à une amie pour qu'elle le rendre à Ald si elle le revoit afin qu'il vienne lui même le remettre a Helmiy, ou alors que cette même amie lui renvoie par courrier si ce dernier est mort ou disparu pour de bon.

Dernières nouvelles et Rumeurs :

- Il parait qu'Helmiy aurait reçu la missive d'Aldrick des semaines en retard, lui annonçant qu'il se rendait dans le sud pour l'enterrement d'un cousin, le hic c'est qu'il semblerait bien qu'il soit jamais arrivé à bon port. Parait qu'Helm à lancer des recherches avec des navires, des amis et autre..durant des semaines et qu'elle aurait découvert qu'Aldrick s'était fait enlevés par une sorte de confrérie Charr extrêmement difficil à trouver...leur réputation veut que généralement leur proie ne dur pas plus d'une semaine. Helmiy rentre convaincue que l'amour de sa vie git au fond de la mer quelque part. Il parait qu'elle en aura touché deux mots à Angus et Felaine qui cherche de leur propre moyen à leur tour envoyant depuis des semaines des rapports négatif à Helmiy qui ne fait que l'enfoncer dans son désarroi et sa conviction que son blondinet est bel et bien mort.

- Semblerait qu'elle ait des envies suicide, pas mal de ses amis lâche le morceau ou en font allusions, d'autre s'inquiète et tente de l'en dissuader sans grand succès.

- Parait qu'on l'a voit se rapprocher de Djura, garde du corp ouais, mais amie aussi, elle semble veiller sur lui un peu comme une mère ou une frangine, ce qui l’empêche pour l'instant de mettre fin à ses jours, puisqu'il semblerait que les pirates ait besoin d'un coup de main ces derniers temps. Voyant Djura un peu surchargé et fatigué on dirait qu'elle remet à plus tard sa vie personnel...

Dernières nouvelles :

- On dit qu'elle a passée une agréable soirée avec un ami proche, une charmante balade dans un endroit désolé et dévasté, s'y trouvant au bout d'un chemin une nature qui a repris ses droits, un endroit magnifique et qui lutte pour sa survie. Les paroles de cet ami résonnent, semblerait-il, encore dans sa tête " A travers les blessures, à travers les cicatrices, à travers la souffrance..il y a quelque chose à sauver, quelque chose ...à préserver, et ce quelque chose..c'est toi, Helmiy. La Helmiy rayonnante, la Helmiy joyeuse, que je n'ai que peu connu, peut-être même pas réellement, mais que je cherche à retrouver. Elle est là, quelque part..comme nous le sommes ici, cette nuit, malgré le chaos..dans un jardin merveilleux..qui mérite d'être choyé." On dit aussi que ce même ami, lui aurait offert dans la soirée une magnifique robe.



Puis la clé d'une nouvelle maison aux collines de Kesses, lui offrant ainsi la possibilité d'un nouveau départ dans le but qu'elle renonce à son projet d'en finir avec la vie.

- On dit qu'elle a été vue le lendemain au bord d'une falaise se débarassant de certains documents et d'un manteau, avant de faire une chute mortel ou du moins presque. Il semblerait qu'un pirate serait venu à son secours la récupérant inanimée...on ne sait pas ou elle se trouve aujourd'hui...ni même si elle survécu.




Helmiy s'avance d'un pas lent, un fin sourire au coin que sa capuche dissimule, une sensation de liberté l'envahissant alors qu'elle s'apprête, en silence, a jetter tout son être au quatre coin du vent. Elle baisse alors les yeux sur une boite qu'elle tien contre elle glisse une douce carresse du bout des doigts, comme un adieu en de doux souvenirs.
Sa marche se fait plus ésitante au fur et à mesure qu'elle se rapproche du bord de la falaise celle ci étant glissante sans doute  dû au froid hivernal. Tente de garder l'équilibre, prudente elle continue sa descente sur la roche, toujours plus proche d'un premier rebord, le vertige l'a gagnant aux tripes chaque fois que son regard glisse sur le paysage, froid et aussi monotone que son âme. Elle ferme les yeux brièvement, la brise caressant sa joue, prenant une grande inspiration suivi d'un long soupire dont la souffrance pourrait être palpable à main nue. Une sensation presque ennivrante l'envahis alors se mêlant avec elle une rafale de vent qui vient  projeter sa capuche en arrière libérant ainsi sa chevelure qu'elle recoiffe alors d'une main avisée, son attitude semble froide, déterminée, elle tient a rester digne malgré le mal qui l'a ronge, elle dépose alors délicatement la boite sur la roche, témoin du mal qui consume son coeur en cette décision semblant a présent comme une évidence pour elle.
Elle s'incline, presque comme une dernière révérance alors qu'elle avise la hauteur dans le même temps, se redresse doucement puis d'une main légère mais ferme elle déboutonne son manteau lentement, le retirant par la suite, elle le serre contre elle un bref instant avant de l'envoyer valser dans le vide, ce dernier virvolte et subi les maltraitances du vent hivernal qui s'abat sur lui, elle le suivra du regard avant de récupérer la boite maintenat fraichement humide et froide, comme figée sur la paroie encore glacée, une résistance peut être ? comme pour ne pas être éparpillée elle aussi au quatre coin du vent. L'ouvre avec précaution, sa main empoigne alors fébrilement quelques parchemins, des lettres ?
Elle ferme les yeux son chagrin s'afficahnt sur ses sourcils légèrement froncés, des larmes perlants sur ses joues, une semble presque gelée instantanément par le vent glacial qui ne fait qu'augmenter, comme pour protester au geste qu'elle s'apprête à faire, refusant de se laisser tomber du visage de cette jeune femme meurtrie.
D'un geste vif de sa main, contenant tout son amour perdu, elle lance ses quelques mots écrit sur ce fin papier mais gravé à jamais dans son être.
Ces dernière planent un instant balotées par le vent comme les feuilles mortes de l'automne avant d'être violemment heurtée par la pluie glaciale insitant leur chute plus rapidement dans le gouffre, certaines allant se coller contre la paroie en contre bas d'autre flottant désormais à la surface de l'eau. Elle Frissonne en un long soupire, le regard vague, une pointe de colère dans ses yeux pouvant être perçu si on sait lire en elle, elle avise la boite maintenant aussi vide que son coeur avant de la jeter également.
Les bras le long du corps elle relève la tête doucement, yeux clos prenant une grande inspiration la pluie et le vent glacial fouètant son visage sans ménagement, elle tourne les talons prête à reprendre sa vie et un nouveau départ, le froid gêle ses joues alors rosie, elle entame doucement sa remontée, pensive retenant ses sanglots tant bien que mal alors que soudainement son pied droit l'a trahi, elle glisse, son corps basculant en arrière elle tente de tenir l'équilibre maladroitement sur la roche gelée, puis percute un mètre plus bas le second rebord glacé qui ne l'arrête pas pour autant, son corps trempé et frêle glissant de plus belle , paniquée elle reste impuissante contre cette fatalité voyant l'immensité du vide dont elle approche dangereusement, elle se sent alors partir en contre bas flottant presque dans le vent, elle arrive néamoins a s'aggriper à une branche sortant de la roche, un miracle ? une hironie de la nature ? ses pieds maintenant au dessus du vide ne se tenant qu'à bout de bras aucune solution ne semble possible, et,  ce qui un temps lui paraissait une évidence, à présent est un fatal coup du sort qui lui retire jalousement le choix qu'elle a mis si longtemps à faire.
Elle lâchera prise, épuisée, son corps étant affaibli par son manque de sommeil et mauvaise nutrition depuis des semaines, un regard désespérée sur le visage de l'homme qui à tenter de l'a sauver alors qu'elle tombe, le temps semble passer au ralenti, dans cette chute ou elle voit sa vie défiler en quelques secondes.
Elle heurtera la roche a plusieurs reprise, se brisant un genoux en une plaie béante, un bras cassé au niveau du coude puis lacérer par la paroi gelée, ses cotes subiront la violence des impacts, elle perdra conscience au contact de l'eau glacial, son corps inanimé flottant alors à la surface.
avatar
Katara
Admin

Messages : 389
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 35
Localisation : dans les bras d'Aseilan

Voir le profil de l'utilisateur http://monasteredeldvin.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum